Nous quittons la maison à 10h30 histoire de ne pas arriver en retard. Le temps de manger un bout dans une brasserie et nous voilà à l'aéroport avec trois heures d'avance. L'hôtesse nous annonce que nous sommes là trop tôt et qu'il va falloir attendre deux heures avant de pouvoir faire les démarches pour obtenir la carte d'embarquement. Pas grave. Nous nous posons dans un café histoire de passer le temps puis nous disons au revoir aux parents de Mallo qui ont eu la gentillesse de nous conduire et d'attendre avec nous. Enfin, c'est l'heure ! Nous tombons sur une nana trop sympa qui nous bloque toute une rangée de sièges dans l'avion. Nous passons ensuite la sécurité où Mallo se fait contrôler (tradition familiale). Puis nous apprenons que notre vol pour Dusseldorf a du retard. Malgré tout nous finissons par arriver en Allemagne où notre voyage commence vraiment. 

À peine descendus de l'avion, un agent de la compagnie ANA nous attend pour nous guider à traver l'aéroport jusqu'au contrôle des passeports. Super service ! Je suis impressionnée. Nous passons la douane et je file aux toilettes. En sortant, j'entends une annonce disant que Mallo et moi devons nous présenter à notre porte d'embarquement. Oups ! Bon, pour le coup, on n'était pas en retard, il fallait simplement que l'hôtesse puisse scanner nos passeports. On finit par embarquer. Une heure après le départ, on nous sert à boire avec des petits biscuits apéro. Je prends un jus de tomate et je me dis que j'aime vraiment le service à la japonaise. On nous sert ensuite à manger. C'est amusant de voir les Européens dégaîner les baguettes alors que les Asiatiques prennent les couverts. Chacun fait durer le plaisir comme il peut. Je commence à regarder Deadpool 2 mais je fatigue. Je tente de dormir mais la position assise ne me réussit pas. Mallo a pitié de moi. Il me montre comment incliner mon siège. Je m'endors enfin mais je suis réveillée après 3 ou 4 heures parce que je suis complètement déshydratée. Je n'aurais pas dû prendre de sake avec mon repas. La petite bouteille d'eau du plateau repas n'a pas compensé. Comme Mallo dort, je bois la moitié de sa bouteille, mais rien n'y fait. Je finis par aller demander à une hôtesse si je peux avoir à boire. Étant donné que la matinée est déjà bien avancée au Japon, je regarde la fin de mon film. Puis je regarde les infos pour savoir ce qu'il se passe dans le monde. Je vois un papy expliquer qu'un gros typhon est annoncé sur le pays et qu'il n'y a plus qu'à prier. Hm... Je lance un autre film (I Feel Pretty, pour les curieux) et c'est l'heure du petit déjeuner. On nous annonce du retard et des turbulences. Au final, ça se passe bien (même si je n'arrive pas à voir la fin du film tant il y a d'annonces). Nous voici au Japon ! C'est mon premier voyage en Asie et j'ai du mal à réaliser. Je passe la douane pour obtenir mon visa puis nous allons à la poste récupérer notre wifi portable. Il faut ensuite qu'on se rende dans une agence pour avoir nos pass qui nous permettront de voyager en train à travers le Japon pendant deux semaines. Maintenant que toutes nos démarches sont faites, nous tentons de comprendre comment rejoindre notre hôtel avec Internet qui ne fonctionne pas au sous-sol. Nous finissons par acheter une carte de transport rechargeable et c'est parti pour Tokyo ! Il fait vraiment lourd à l'extérieur et la clim tourne à fond. Une fois à la gare de Tokyo, il y a un monde de dingue. Plusieurs vols et trains ont été retardés à cause du typhon et nous arrivons tous en même temps, à l'heure de pointe, plus ou moins. À Akihabara, j'ai l'impression d'être au cœur d'une mêlée dans un match de rugby géant. Je suis coincée contre un mur entre le métro et l'escalier qui conduit à l'opposé de la direction dans laquelle je veux aller. Je suis crevée et au bord de la crise d'angoisse. Pourtant, j'arrive à me resaisir et à me rendre à Asakusa, notre premier pied-à-terre. Nous trouvons assez facilement notre hôtel, sauf que ce n'était pas le bon. Par chance, le nôtre se trouvait à deux pas. En plus, nous avons été surclassés à cause du typhon.

IMG_20180904_194126

On a connu pire comme vue. Je me sens mieux et je suis prête à explorer le quartier, pendant que les commerçants se préparent pour le typhon. J'adore vraiment ce coin de Tokyo avec son temple et ses échoppes.

IMG_20180904_202901

IMG_20180904_202330

La faim commence à se faire sentir et nous nous posons dans une sorte d'izakaya (un genre de bistrot) où je peux enfin goûter un hoppy en mangeant des spécialités locales comme des takoyaki ou des tempura (la tête de crevette panée, ça fait un drôle de choc culturel mais c'était franchement bon). Malgré tout, nous ne traînons pas trop car la journée a été longue. Nous rentrons à l'hôtel pour un repos bien mérité.