Le réveil à 6h30 pique un peu mais nous réussissons à rejoindre l'aéroport sans encombre. Par flemme, on décide de déposer nos bagages en soute. Pour ce faire, il y a des tas de machines. J'arrive, je pose mon sac, ça me sort une étiquette longue comme le bras et là... Impossible de coller les bords de cette foutue étiquette ensemble. Je tente de décoller le papier avec tous mes doigts, Mallo essaie aussi, rien n'y fait. Là, une gentille dame vient nous voir. Elle place une extrêmité sur l'autre et TADAM ! En fait, il n'y avait pas de plastique protecteur à enlever. On se sent bien crétins. Heureusement que le ridicule ne tue pas. Bref, on prend un petit déjeuner tout sauf équilibré. Il y a des tonnes de boutiques de souvenirs et j'ai très envie de goûter la tarte au fromage typique de la région. Quand je commande mon thé vert, la vendeuse comprend matcha à la place d'ocha. Je me retrouve avec un verre de matcha rempli de crème fouettée.

IMG_20180917_092014

Tout est très bon mais la dose de produits laitiers dans mon petit estomac me met vraiment mal. Je me prends un onigiri pour calmer mon ventre et on embarque en direction de Tokyo. Le vol est vraiment chouette et on a même une caméra pour voir la piste et le paysage. Très sympa. Le vol passe super vite et on arrive rapidement à Haneda. Sachant que c'est un jour férié ici, en respect aux personnes âgées, et qu'il n'est que midi, on reste à l'aéroport pour tuer le temps à la foire des produits japonais avant de manger un tonkatsu. Une fois de plus, il y a la queue devant le restaurant. Ce n'est pas mon plat préféré mais ça fait plaisir à Mallo.

Après le repas, on prend le train qui bouge le plus au monde avant d'arriver à Ginza, notre quartier pour la fin du séjour. À l'hôtel nous sommes accueillis par un jeune homme en formation. Le pauve semble avoir une terrible envie de se moucher. Il finit par demander l'autorisation de quitter son poste. Quand il revient, son manager nous explique qu'il est nouveau et je l'encourage en japonais (Ganbatte kudasai!). Ça fait rire tout le monde. On récupère ensuite notre chambre avant de repartir à l'aventure pour faire demi-tour parce que j'ai oublié mon passeport.

Après ce faux-départ, on monte sur le toit terrasse de Ginza 6 pour admirer la vue sur les buildings. 

IMG_20180917_172319

IMG_20180917_172402

C'est très sympa mais la pluie s'invite à la fête et, bien sûr, nous avons laissé le parapluie à l'hôtel. On retourne une fois de plus à notre chambre, et heureusement car un énorme orage éclate. À ce moment, je reçois un message d'une amie japonaise qui nous propose de la retrouver le lendemain soir. Elle nous laisse le choix entre trois restaurants. J'en choisis un à faire avec elle et nous en gardons un sous le coude pour la soirée.

L'orage finit par se calmer et nous partons armés de notre fidèle parapluie. Nous arrivons dans un izakaya très sympa avec un serveur qui ne parle pas vraiment anglais mais ça le fait même si on n'est jamais vraiment sûrs de ce qu'on commande. À un moment, je vois une belle photo sur le menu. Je demande ce que c'est et il me fait comprendre que c'est du poulet. Alors... En effet, c'était du poulet... Le foie, le cœur, les rognons et un truc vraiment non-identifié. La sauce était vraiment bonne ! J'ai également mangé un des meilleurs thon de ma vie donc je recommande chaudement l'endroit.

IMG_20180917_200056

 

IMG_20180917_203828

Après ce bon repas, on décide de partir en quête d'un dessert mais c'est jour de fête et la plupart des établissements ont fermé plus tôt. Tant pis.

IMG_20180917_210433

On file se coucher pour reprendre des forces pour les jours à venir.