C'est déjà le dernier jour ! J'ai l'impression d'être arrivée avant-hier. Mallo voulait profiter un peu plus du quartier dans lequel on vit. Nous prenons donc un petit déjeuner au je-ne-sais-plus-combientième étage d'un immeuble. 

IMG_20180919_094951

Je suis un peu déçue, pour être honnête. C'est bon, mais je n'ai pas l'effet whaou. On prend ensuite le train pour la gare de Shibuya parce que j'ai absolument envie d'aller voir la statue érigée en hommage à Hachiko, un chien qui attendait son maître à la gare tous les soirs même après son décès.

IMG_20180919_104446

De là, on marche jusqu'au parc Yoyogi. Ce n'est pas un endroit désagréable mais je suis devenue exigeante après deux semaines à voir des parcs et des jardins magnifiques.

IMG_20180919_112321

On change donc d'air en se rendant dans le quartier coréen Shin-Okubo. Hier, j'ai repéré un petit resto qui me semblait bien sympathique. Je décide donc d'y emmener Mallo. Il y a un peu d'attente mais rien de méchant. Je choisis un plat que je pense être une fusion entre la cuisine japonaise et la cuisine coréenne. 

IMG_20180919_124044

Ça fait plus d'un an que je rêvais d'un resto coréen donc je me régale ! 

Après le repas, retour à Shinjuku pour la seconde partie du cadeau d'anniversaire de Mallo : une entrée dans une salle de réalité virtuelle. 

IMG_20180919_134526

Une partie de Mario Kart comme si on y était. Quand, avec mon casque, je baisse les yeux, je vois mes bras tout verts comme si j'étais Yoshi. C'est vraiment fun ! On enchaîne avec une sorte de vélo qui vole. C'est tellement réaliste que j'ai le vertige et le mal des transports. Je décide de faire une petite pause. Pendant ce temps, Mallo va sauver un chaton sur une petite poutre tout en haut d'un immeuble. C'est tellement drôle à regarder ! Je le vois avancer complètement flippé sur sa poutre posée par terre. C'est la magie de la VR. Après cette petite pause, je me sens un peu mieux. On va donc dézinguer des aliens. Pour ceux qui aiment les sensations fortes, ce n'est pas le plus fou mais je me suis bien amusée. Comme il me reste une activité à faire, je décide de m'essayer à Dragon Ball et son Kamehameha. Je dois affronter Krillin et je suis franchement nulle ! Je tire trop bas, trop haut. C'est pathétique mais je m'amuse beaucoup et les gars qui tiennent le stand aussi. 

Après toutes ces émotions, on va manger un melon pan, un des rares trucs qui restent sur ma liste de choses à tester.

IMG_20180919_152900

J'avoue que je m'attendais à de la glace à l'intérieur mais vu mon excès de produits laitiers à Hokkaido et mon rhume qui s'annonce, ce n'est peut-être pas plus mal. Par contre, j'ai encore faim donc Mallo décide d'aller prendre un goûter vers Ginza, chez Lindt.

IMG_20180919_170840

Il faut bien qu'on commence à s'acclimater à l'Europe pour notre retour et c'est plutôt bon. On part ensuite s'acheter des baguettes. Ça nous fera un chouette souvenir et ça a le mérite d'être utile vu qu'on s'en sert régulièrement. Mallo a déniché une petite boutique spécialisée et j'ai l'impression d'être dans Harry Potter (ou presque). Au final, nous laissons les paires de baguettes nous choisir et le vendeur nous dit que nous avons fait un excellent choix. Ceci dit, je le vois mal nous crier "C'est de la daube, bande de noobs !". En sortant, on décide de partir en quête de souvenirs pour nos proches et c'est là qu'on tombe sur une papeterie fantastique. On peut enfin acheter des cartes postales dignes de ce nom !

On repasse à l'hôtel poser nos baguettes et Mallo tombe dans un piège en allumant la télé : une sorte de singstar en direct et les téléspectateurs peuvent voter. Il est complètement happé. Il faut dire qu'il y a un sacré niveau ! On est loin de nos soirées entre potes (mais c'est aussi beaucoup moins drôle). Malgré tout, l'heure tourne et il est temps de sortir manger. Comme j'ai un peu le cafard de partir, j'opte pour un bon bol de ramen bien réconfortant.

IMG_20180919_205820

C'est super bon (une fois que j'ai refilé mon porc à Mallo). Après le repas, on repart en quête de cadeaux au Donkohotte. C'est nettement moins bien qu'à Osaka pour le coup. On trouve du whisky dans des bouteilles géantes de vinaigre, des slips un peu douteux et des marques de luxe. On rentre bredouille, on écrit nos cartes postales et je commence à me sentir vraiment mal. Je me couche en espérant que ça va vite passer.