Grasse matinée de folie, on se lève à 8 heures, c'est incroyable. Le temps de faire les sacs et de prendre un délicieux petit déjeuner et nous partons pour la gare. En chemin, nous croisons un type un peu éméché et visiblement très heureux de pouvoir pratiquer l'anglais. Il nous colle un peu et il ne sent pas la rose mais il est marrant donc ça passe. Nous restons sur Kyoto jusqu'à 18 heures et j'ai bien envie d'en profiter donc nous laissons nos bagages dans une consigne et partons pour Kinkaku-ji en bus. Pour la première fois du séjour, j'ai compris la lassitude de certains locaux vis-à-vis des touristes. Et vas-y que ça braille dans le bus ! J'étais vraiment choquée. 

On arrive au temple et là l'ambiance est bien différente des autres endroits que nous avons visités jusqu'ici. C'est clairement une grosse machine qui accueille des bus pleins à craquer de Chinois (et d'autres nationalités). Le parcours est vraiment fleché. On entre, on prend la photo :

IMG_20180909_121038

Puis on marche un peu pour atterrir dans l'allée pleine de marchands. Une dame âgée nous fait goûter du matcha sucré avec feuilles d'or intégrées. J'ai dû sortir l'intégralité de mon vocabulaire pour discuter avec elle mais elle semblait contente. On marche ensuite vers Shimogamo-jinja, le sanctuaire shinto que nous voulions visiter hier. Là, on doit patienter car il y a de très nombreux mariages. Puis nous faisons la visite guidée intégralement en japonais. Comment vous dire ? Nous n'avons pas compris grand-chose mais chaque idée saisie est vécue comme une petite victoire. Après ça, on poursuit notre route vers Ginkaku-ji. J'en profite pour goûter un onigiri grillé. C'est délicieux et je l'ai englouti en moins d'une minute. Le riz est vraiment délicieux dans ce pays mais revenons à nos temples. J'ai adoré le jardin du pavillon d'argent malgré l'affluence.

IMG_20180909_150411

IMG_20180909_151705

En sortant, on tombe sur un stand de choux à la crème. J'en prends un au matcha, et Mallo un à la vanille car il commence à faire une overdose de thé. On reprend ensuite le bus pour la gare histoire de faire un tour dans la partie plus moderne de Kyoto. Il se remet à pleuvoir donc on se réfugie dans un énième temple avant de récupérer nos bagages. On achète de quoi goûter dans le train et c'est parti, direction Osaka.

J'avoue que j'ai un peu le cafard de quitter Kyoto mais je sais que mon ami Mouloud nous attend à Osaka donc ça me réchauffe le cœur. Nous trouvons assez facilement l'hôtel dans lequel il travaille et nous sommes vraiment bien accueillis. La chambre est vraiment moderne avec de bonnes fenêtres et de vrais rideaux. Je sens qu'on va bien dormir ici. Mais avant de dormir, il faut manger. Nous demandons des conseils pour aller nous restaurer dans les environs et nous ne sommes pas déçus. L'hôtel a carrément une liste par type de plat avec les différents tarifs. C'est royal ! Nous demandons à Mouloud son endroit préféré et il nous oriente vers Takotakoking. C'est à deux pas de l'hôtel et l'ambiance y est vraiment conviviale. Nous nous retrouvons au comptoir et c'est la première fois que je suis à côté d'un fumeur. Au Japon, il est possible de fumer dans les restaurants mais pas forcément dans la rue. Cela dit, ce n'est pas particulièrement gênant et les gens sont tellement adorables qu'on oublie vite ce petit désagrément. En plus, les takoyaki sont une tuerie.

IMG_20180909_200821

J'ai vraiment adoré ! Nous décidons ensuite d'aller explorer le quartier de Dotombori qu'on voit très souvent dans les vidéos sur Osaka. Il y a des néons dans tous les sens.

IMG_20180909_205803

Il y a du monde mais à aucun moment on ne se sent oppressé. À force de déambuler dans les rues, nous tombons sur une salle d'arcade. Le bruit y est assourdissant mais c'est tellement dingue que nous prenons le temps de visiter les nombreux étages. Les joueurs sont excellentissimes. Nous avons vu un gars jouer à Dance Rush Stardom comme s'il allait courir le marathon. Il avait de quoi s'hydrater, sa petite serviette et, même si j'ai l'air de me moquer un peu, il m'a scotchée. Les joueurs sont tous tellement excellents dans leur catégorie que nous n'osons même pas tester les différentes machines qui s'offrent à nous. C'est dingue ! Avec tout ça, l'heure tourne donc nous rentrons à l'hôtel pour préparer notre journée de demain et DORMIR !